L'actualisation du diagnostic

La production du schéma 2006 s’était appuyée sur un ensemble incomplet, parfois ancien, de diverses statistiques, qui comprenaient :

  1. des données de synthèse concernant la démographie, l’emploi, les revenus et les flux transfrontaliers (trafics) ; ces données avaient ainsi permis de distinguer 3 « systèmes territoriaux » relativement homogènes : le système basco-béarnais (aux productions diversifiées), le système central (sous influence toulousaine) et le système catalan (dominé par le poids du secteur résidentiel et touristique),

  2. des données pour le moins lacunaires, sur un ensemble conséquent d’entrées thématiques pourtant importantes (tourisme, environnement, etc…).

L’APEM (Assemblée Pyrénéenne d’Economie Montagnarde, union des 3 chambres consulaires du massif - agriculture, artisanat et industrie -) a confirmé depuis son rôle d’organisme support du SIG Pyrénées ; son observatoire du massif est aujourd’hui un outil nettement mieux identifié de partage d'informations, issues de données mises à disposition par les signataires de la convention de massif (Etat et collectivités), ainsi que par divers acteurs économiques ou territoriaux et autres organismes producteurs (INSEE en particulier).

Les deux co-présidents du comité de massif ont sollicité formellement l’APEM pour :

  1. la mise à jour des données du schéma 2006,

  2. la consolidation à l’échelle des Pyrénées de données ne figurant pas dans ce schéma mais qui sont en relation directe avec les thématiques des groupes de travail retenues pour cette démarche d'actualisation.

Les thématiques de travail sont les suivantes :

i. la filière agricole et forestière (dans le prolongement des travaux de l’ACAP sur l’après-2013 et de la stratégie forestière également définie à l’échelle du massif),

ii. le tourisme,

iii. les autres filières économiques,

iv. l’approche européenne et transfrontalière,

v. la biodiversité (contribution du groupe SPVB déjà constitué).

 

La commande adressée à l’APEM s’effectuera en 2 temps :

  1. la production d’un pré-atlas pyrénéen pour mars 2012, qui réunirait un ensemble de données susceptibles d’éclairer le travail des groupes thématiques (ce premier livrable devrait permettre, par exemple de distinguer les points du diagnostic 2006 qui ont été confirmés de ceux qui ont connu des inflexions sensibles),

  2. la production d’un atlas plus complet, figurant le diagnostic socio-économique 2013 du massif pyrénéen à la veille de la période contractuelle 2014-2020.

Enfin, les services intéressés de l’Etat et des collectivités contribueront à cet atlas en participant au comité de pilotage que mettrait en place l’APEM avant la fin 2011.

Le présent site internet sert de support à l'Atlas pyrénéen.