Emploi touristique


Ce qu'il faut retenir

Quelle que soit la saison et l'emplacement géographique (station de montagne ou non), le secteur de l'hébergement est celui qui occupe la part la plus importante en terme d'emplois dans le massif, tandis que celui de la restauration occupe une part assez faible.

Pourtant, en 2011, la part des demandes d'emploi dans le secteur de l'hébergement était presque 10 fois inférieure à celle des offres dans ce secteur, celui de la restauration attirant davantage les demandeurs d'emplois.


Les retombées économiques du tourisme en montagne se répercutent dans l'emploi, avec certaines activités entièrement dédiées au tourisme (hôtellerie, camping, remontées mécaniques) et d'autres dépendant aussi de l'économie résidentielle (restauration, commerce alimentaire).

La part d'établissements du secteur hôtellerie et restauration est un indicateur pertinent pour mesurer le poids du secteur touristique dans un terrtoire.

Carte de la part des établissements du secteur de l'hébergement et la restauration

De même, les données de Pôle Emploi fournissent des informations intéressantes : en 2011, la part des offres d'emploi dans le secteur de l'hébergement est presque 10 fois supérieure à celle des demandes, tandis que le secteur "Restauration" semble plutôt avoir connu dans une moindre proportion, une pénurie d'emplois au regard du nombre de demandeurs.


part comparee offre et demnde emploi secte heberg et restau 2011 direccte


Des données plus précises existent mais datent de 2003 (étude INSEE mai 2007).

Sur les 8300 emplois du secteur privé créés en 2003 dans la "zone montagne touristique pyrénéenne", l'activité touristique est à l'origine de 16% d'entre eux. Leur répartition varie en fonction de leur situation géographique. Sur l'ensemble de la zone pyrénéenne, l'hébergement représente 37% des activités salariées, 16% pour les activités liées à l'exploitation des remontées mécaniques, 10% pour la boulangerie ou les supérettes et 9% pour la restauration.

En station de montagne, les emplois touristiques se répartissent entre les hébergements touristiques (34%), les activités de remontées mécaniques (21%), les établissement thermaux (11%) et la restauration (10%). Dans les communes hors-montagne, l'hébergement occupe également une place prépondérante avec 43% des emplois touristiques, devant les commerces d'alimentation de proximité 16% et la restauration 8%.

En été, les employés saisonniers se répartissent à 43% dans les activités d'hébergement touristique, 12% dans la restauration, 9% dans les établissements thermaux, 7% dans les commerces alimentaires de proximité et 6% dans les activités sportives et récréatives. En hiver, 30% travaillent dans les remontées mécaniques, 29% dans les activités d'hébergement touristique et 13% dans la restauration. Les emplois dans les établissements thermaux ont la durée la plus longue (116 jours en moyenne).